LeCompagnon.info

Vodeclic - Formation Excel 2007

Formation Excel 2010 gratuite

Formation Excel 2013 gratuite

Vodeclic - Essai 30 jours gratuit

Excel

Excel : Les fonctions

Avertissement:
Ce site inclut aussi une page qui explique comment appliquer une fonction pour Excel 2007.

La description des fonctions ci-dessous s'appliquent aussi à Excel 2007/2010.



Introduction

Fonctions s'appliquant à des chiffres

Somme automatique

=moyenne()
=min()
=max()
=abs()
=alea()
=arrondi()
=arrondi.sup()
=arrondi.inf()
=ent()
=fact()
=mod()
=nb()

=nbval()
=nb.si() Vidéo - Excel 2007 - Fonction Nb.si
=somme.si()
=nb.vide()
=pair()
=impair()
=signe()
=tronque()

Fonctions s'appliquant à du texte

=droite()
=gauche()
=concatener()
=nbcar()
=romain()
=texte()

Fonctions s'appliquant à des dates

=maintenant()
=date()
=année()
=mois()
=jour()
=heure()
=minute()
=seconde()

Insérer une fonction

=Si() Vidéo - Excel 2007 - Fonction Si() X2
=Et() et Ou()
=RechercheV(), =RechercheH() Vidéo - Excel 2007 - Fonction Recherchev X3
Références

Excel
Opérations de base
Présentation
Mise en page et Impression
Fonctions
Fonctions matricielles
Copier, coller
Graphiques
Macro commandes
Outils d'analyse
Commentaires
Liste de données
Tableau croisé dynamique
Exercices
Quiz
Autres formations

Word 2003
Word 2007
Excel
Excel 2007
VBA pour Excel
PowerPoint 2003
PowerPoint 2007
Access
Access 2010
Internet
Général
Intelligence financière
Vidéos

Navigation
Précédent
Suivant
Page Principale
FAQ
Nouveautés
Plan du site
Références
Motivations
Manuels de formation
Fichiers de démonstration
Droits d'auteur
Text in English
Contact
Par courriel
Abonnez-vous à
l'infolettre LCI
Partager






Abonnez-vous à l'infolettre LeCompagnon.info

201 fonctions pour les pressés

 









 

Introduction

Le plus grand avantage des fonctions est qu'elles sont prêtes à être utilisées immédiatement. Vous n'êtes pas obligé de les recréer ou de les chercher dans des bouquins pour trouver celle dont vous avez besoin.

Comment écrire une formule

Il vous est possible d'écrire une formule en utilisant l'assistant des fonctions qui est expliqué un peu plus loin sur cette page. L'assistant vous permet aussi de voir toutes les fonctions disponibles et vous en donne une brève description. Mais il est parfois plus simple de l'écrire. Une formule commence toujours par les signes +, - ou = . Excel place toujours un " = " devant les fonctions. La syntaxe d'une fonction est toujours =NomDeLaFonction(paramère1;paramètre2 ...) .

La plupart des fonctions ont besoin d'informations supplémentaires pour donner le résultat voulu. Par exemple, la formule =vpm() qui vous donne la somme à payer à chaque paiement a besoin de trois informations, ou paramètres, pour être utile. Ces informations sont le taux d'intérêt par paiement, le nombre de paiements total et la valeur actuelle de l'emprunt. Une hypothèque de 100 000 $ à un taux de 5% échelonné sur 25 ans vous donne des paiements mensuels de =vpm(5%/12;25*12;100000) 584,59 $. Le nombre de paramètres requis varie selon la fonction. Par exemple, les fonctions =date() et =maintenant() n'ont pas besoin de paramètres.

Attention! Ceci s'applique pour toutes les fonctions.
Ne laissez aucun espace entre le nom de la fonction et la première parenthèse telle que: =somme (...). Elle ne donnera pas de résultat. Ceci est une erreur commune parmi les débutants.

Excel offre plus d'une centaine des fonctions. Elles sont regroupées en catégories que vous verrez au moment d'insérer une fonction. La prochaine partie donne une brève explication des fonctions les plus utilisées dans plusieurs catégories. Vous retrouverez les fonctions sur les bases de données à la page de ce site sur les listes des données.

Fonctions s'appliquant à des chiffres

Pour compléter les prochaines fonctions, remplissez les cellules avec les chiffres et le texte suivant dans les cellules appropriées.

B1:100 B2:200 B3:300

Somme automatique Bouton somme automatique

La fonction =somme est très probablement la fonction que vous allez utiliser la plus souvent. Excel vous offre deux manières d'utiliser cette fonction; en écrivant la formule ou en utilisant le bouton de somme automatique. Vous pouvez simplement écrire la formule =somme avec l'étendue nécessaire. Il doit avoir le caractère " : " entre l'adresse de début et l'adresse de fin. Par exemple, pour connaître la somme de l'étendue de B1 à B3, la formule est =somme(b1:b3). L'étendue peut inclure plusieurs lignes et plusieurs colonnes.

*Dans la cellule B5, entrez la formule suivante: =somme(b1:b3) .

Le résultat devrait être de 600.

*Changez l'une des valeurs des cellules B1 à B3.

La nouvelle somme va s'afficher dans la cellule B5.

Il y a plusieurs manières d'écrire une formule. On peut écrire une formule en l'écrivant manuellement ou en utilisant les curseurs ou la souris. Les trois prochains exercices vont démontrer comment utiliser ces trois techniques pour connaître la somme des cellules de B1 jusqu'à B3. Une fois que vous aurez maîtrisé ces techniques, vous pourrez les utiliser pour n'importe quelle formule.

Le premier exercice consiste à utiliser les curseurs pour connaître la somme de l'étendue des cellules B1 à B3.

*Placez le pointeur dans la cellule B5.
*Appuyez sur la touche +.
*En utilisant le curseur pointant vers le haut pour vous rendre à la cellule B1.

Remarquez qu'il y a un encadré autour la cellule qui clignote. C'est pour vous assurer que vous sélectionnez la bonne cellule.

*Appuyez sur la touche +.

Remarquez que le pointeur est revenu à la cellule B5; où s'écrit la formule. Dès que vous appuyez sur l'une des opérations mathématiques ( +, -, *, /, ^ ) ou une parenthèse, le pointeur revient toujours à la cellule ou s'écrit la formule.

*En utilisant le curseur pointant vers le haut pour vous rendre à la cellule B2.
*Appuyez sur la touche +.
*En utilisant le curseur pointant vers le haut pour vous rendre à la cellule B3.
*Appuyez sur la touche Entrée.

La formule est terminée. La cellule B5 va afficher le résultat de la formule. Le prochain exercice consiste à sélectionner une étendue de cellules en utilisant les curseurs.

*Placez le pointeur dans la cellule B5.
*Écrivez la formule suivante: =somme( .
*En utilisant le curseur pointant vers le haut, déplacez le pointeur à la cellule B1.
*En gardant un doigt sur la touche MAJ (Shift), utilisez le curseur pointant vers le bas pour vous rendre à la cellule B3.

=somme(B1:B3)

L'étendue est sélectionnée.

*Terminez la formule en appuyant sur la touche " ) ".
*Appuyez la touche Entrée.

Il est donc possible de sélectionner une étendue de cellules en utilisant les curseurs et la touche MAJ (Shift). Vous pouvez accomplir le même résultat en utilisant la souris. C'est d'ailleurs le prochain exercice.

*Placez le pointeur dans la cellule B5.
*Écrivez la formule suivante: =somme( .
*En utilisant la souris, cliquez sur la cellule B1.
*En gardant un doigt sur le bouton gauche de la souris, sélectionnez les cellules B1 jusqu'à B3.
*Terminez la formule en appuyant sur la touche " ) ".
*Appuyez la touche Entrée.

Ce dernier exercice démontre qu'il est possible de sélectionner une étendue de cellules autant avec la souris qu'avec les curseurs.

Le bouton de somme automatique est plus simple. Mais, il a aussi ses limitations.

*Placez le pointeur dans la cellule B5.
*Appuyez sur le bouton Bouton somme automatique.

Excel va vous offrir la formule de somme de B1 jusqu'à B4 ( =somme(b1:b4) ).

*Pour confirmer la formule, appuyez sur la touche Entrée.

Mais comment la fonction détermine la bonne étendue? La fonction somme regarde premièrement vers le haut pour déterminer s'il y a des chiffres. S'il n'y a pas de chiffres dans les deux cellules directement au dessus de la cellule active, d'où vous avez appuyé sur le bouton de somme automatique, il va chercher pour des chiffres à la gauche de la cellule.

Dans l'exemple ci-dessus, il ne trouve pas de chiffres dans la cellule juste au-dessus, B4, mais il trouve dans la cellule B3. La fonction remonte la colonne jusqu'à ce qu'elle trouve une cellule vide. À ce moment, elle s'arrête et vous suggère une étendue ( =somme(b1:b4) ).

Ce bouton est très pratique. Le problème est qu'il peut s'arrêter à la mauvaise place. Si vous avez une cellule qui est vide parmi l'étendue, la fonction va s'y arrêter; même si vous auriez aimé avoir des chiffres au-dessus. Alors, assurez-vous que la fonction a sélectionné la bonne étendue de cellules avant de confirmer en appuyant sur la touche Entrée.

=Moyenne(étendu)

Pour trouver la moyenne d'une étendue (bloc) de cellules.

*Dans la cellule B6, entrez la formule suivante: =moyenne(b1:b3) .

=Min(étendu)

Pour trouver parmi une étendue de cellules celle qui a la plus petite valeur.

*Dans la cellule B7, entrez la formule suivante: =min(b1:b3) .

=Max(étendu)

Pour trouver parmi une étendue cellules celle qui contient la plus grande valeur.

*Dans la cellule B8, entrez la formule suivante: =max(b1:b3) .

Il y a plusieurs autres fonctions que vous pouvez utiliser. Quelques-unes sont expliquées ci-dessous.

=Alea()

Fonction qui génère un chiffre entre 0 et 1. Elle est souvent utilisée lors de simulations. Vous pouvez appuyer sur la touche F9 pour qu'Excel génère un nouveau chiffre. On peut aussi combiner cette fonction avec d'autres pour la rendre encore plus utile. L'exemple suivant consiste à générer un chiffre entre 700 et 1000. La différence entre la limite supérieure et inférieure est de 300 et le plancher est de 700. Vous pouvez utiliser l'une de ces combinaisons de formules pour qu'Excel génère un chiffre entre 700 et 1000: =ARRONDI((ALEA()*300)+700;0) ou =ENT(ALEA()*300)+700 . Les prochaines lignes vont expliquer les autres fonctions utilisées.

=Abs(cellule)

Affiche la valeur absolue, ou positive, d'un chiffre.

Valeur Abs(valeur)
25 25
-43 43

=Arrondi(cellule;nombre de décimales)

Permets d'arrondir un chiffre à la décimale de son choix. Il suffit de le déterminer en inscrivant à quel décimal la fonction doit arrondir.

Valeur Arrondi(valeur;0) Arrondi(valeur;1)
45,15 45 45,2
45,49 45 45,5
45,54 46 45,5

Vous pouvez aussi arrondir sur des unités. Il faut que le nombre de décimales soit négatif.

Ex.: =arrondi(45;-1) = 50

Ceci s'applique aussi aux deux prochaines fonctions.

=Arrondi.sup(cellule;nombre de décimales)

Permets d'arrondir vers le haut dès qu'il y a une fraction.

Valeur Arrondi.sup(valeur;0) Arrondi.sup(valeur;1)
45,15 46 45,2
45,49 46 45,5
45,54 46 45,6

=Arrondi.inf(cellule;nombre de décimales)

Permets d'arrondir vers le bas même si la fraction est supérieure ou égale à 5.

Valeur Arrondi.inf(valeur;0) Arrondi.inf(valeur;1)
45,15 45 45,1
45,49 45 45,4
45,54 45 45,5

=Ent(cellule)

Affiche l'entier d'un chiffre. Elle élimine la fraction du chiffre.

Valeur Ent(valeur)
25,99 25
43,55 43

=fact(valeur)

Affiche le factoriel d'un chiffre. Utile lors de calculs de probabilités. Ex.: =fact(3) = 6 (1 * 2 * 3)

=mod(valeur;diviseur)

Montre le montant qui reste d'une division. Ex.: =mod(13;4) = 1 13 divisé par 4 est égale à 3 et il reste 1.

=nb(étendu)

Affiche le nombre de cellules ayant des chiffres dans l'étendue choisie.

=nbval(étentdu)

Affiche le nombre de cellules ayant un contenu, même si cela est du texte.

=nb.si(étendu;critère)

Indique le nombre de cellules qui ont la même valeur que le critère. Le prochain exercice démontre le nombre de cellules qui ont la valeur 100. La formule à entrer dans la cellule B1 est =nb.si(A1:A3;100) .

a1:100, A2:200, A3:300, B1:nb.si(a1:a3;100)

*Entrez les chiffres et la formule dans les cellules appropriées.

*Entrez le chiffre 100 dans la cellule A2.

La valeur de la fonction NB.SI est 2.

La fonction =nb.si() indique maintenant que deux cellules contiennent la valeur 100. L'exemple précédent recherchait le nombre de cellules ayant la valeur 100 dans la plage de cellules déterminée. Mais il est aussi possible d'utiliser des critères autres que "égale à" et de différentes manières. Voici quelques exemples.

A1: 100 A2: 200 A3: 300 A4: 400 A5: 500 C1: 250 C2: >250 C3: =nb.si(a1:a5;">250") c4: =NB.SI(a1:a5;">"&c1) C6: =NB.SI(a1:a5;">"&250 C7: =NB.SI(A1:A5;C2)

Vous pouvez utiliser d'autres critères tels que >, <, >=, <=, <> en combinaison avec du texte et des adresses de cellules. L'exemple ci-dessus demande le nombre de cellules dont la valeur est supérieure à 250.

Il est aussi possible d'utiliser cette fonction pour trouver des doublons parmi une plage de données. Il faut utiliser la fonction =si() en combinaison de nb.si() pour avoir le résultat voulu. La formule est =si(nb.si(plage de cellules;critère)>1;"Doublon";"Unique") .

*Placez le pointeur sur la cellule B2.
*Entrez la formule suivante: =si(nb.si(A1:A3;A1)>1;"Doublon";"Unique") .

Pour cet exemple, cette formule vérifie s'il y a une autre cellule qui a la même valeur que la cellule A1. Si cela est le cas, la formule va écrire "Doublon".

=somme.si(étendu;critère)

*Placez le pointeur sur la cellule B3.
*Entrez la formule suivante: =somme.si(A1:A3;100) .

Pour cet exemple, la fonction va additionner toutes les cellules de l'étendue choisie dont la valeur est égale à 100. Puisqu'il y a deux cellules avec la valeur 100, cela donne un résultat de 200.

=nb.vide(étendu)

Affiche le nombre de cellules vides dans l'étendue choisie.

=pair(valeur)

Affiche la prochaine valeur paire si la valeur n'est pas paire.

Valeur pair(valeur)
2 2
3 4

=impair(valeur)

Affiche la prochaine valeur impaire si la valeur n'est pas impaire.

Valeur Impair(valeur)
3 3
4 5

=racine(valeur)

Affiche la racine carrée d'un chiffre ou d'une cellule. Ex.: =racine(9) = 3

=signe(valeur)

Affiche 1 si la valeur est positive, 0 pour 0 et -1 pour une valeur négative. L'équivalent peut être accompli en utilisant =si(valeur>0;1;si(valeur=0;0;-1)) . Cette fonction est utile pour savoir si une valeur est positive ou non.

Valeur =signe(valeur)
45 1
0 0
-45 -1

=tronque(valeur;nombre de décimales)

Affiche le chiffre avec le nombre de décimales voulu. Est l'équivalent de la fonction =arrondi.inf() .

Fonctions s'appliquant à du texte

Excel offre aussi des fonctions pour chercher de l'information sur du texte. En voici quelques-unes.

=droite(texte;nombre de caractères)

Cette fonction va afficher les derniers caractères d'une cellule ayant du texte.

ex.: =droite("Ceci est un exemple";2) = le

=gauche(texte;nombre de caractères)

Affiche le nombre de caractères que vous avez choisi du début du texte.

Ex.: =gauche("Ceci est un exemple";2) = Ce

=concatener(première cellule;seconde cellule)

Cette fonction vous permet de regrouper le contenu de plusieurs cellules ensemble même si le contenu des cellules est différent comme du texte, des chiffres, le résultat d'une formule ou des dates.

Ex.: =concatener("Ce";45) = Ce45

=nbcar(cellule ou texte)

Affiche le nombre de caractères contenu dans une cellule.

=romain(chiffre)

Convertis un chiffre sous forme arabe en chiffre romain. Ex.: =romain(45) = XLV

=texte(chiffre;format texte)

Convertis un chiffre en format texte. Il prend la présentation comme le reste des cellules ayant du texte. Il est encore possible de l'utiliser pour les opérations mathématiques. Ex.: =texte(45;0) = 45 mais collé à la bordure gauche de la cellule.

Fonctions s'appliquant sur des dates

Excel offre aussi des fonctions permettant de retirer de l'information à partir de cellules ayant des dates. Ces cellules contiennent beaucoup d'informations. Voici les fonctions les plus utilisées.

=maintenant()

Affiche dans la cellule choisie le moment exact ou vous avez confirmé la formule.

=date()

Affiche seulement dans la cellule la date de l'ordinateur.

=année(cellule ayant une date)

Affiche l'année contenue dans la date.

=mois(cellule ayant une date)

Affiche le mois contenu dans une date. Le résultat est toujours entre 1 et 12.

=jour(cellule ayant une date)

Affiche le chiffre du jour contenu dans une date). Le résultat est toujours entre 1 et 31.

=joursem(cellule ayant une date)

Affiche un chiffre qui représente le jour de la semaine: 1 = dimanche, 2 = lundi ... 7 = samedi. On peut le combiner à la fonction =si() ou =rechercheh() pour affiche en texte le jour de la semaine.

=heure()

Affiche l'heure d'une cellule ayant une date. Le résultat est toujours entre 0 et 23.

=minute()

Affiche les minutes d'une cellule ayant une date. Le résultat est toujours entre 0 et 59.

=seconde()

Affiche les secondes d'une cellule ayant une date. Le résultat est toujours entre 0 et 59.

Insérer une fonction

Prenons l'exemple suivant. Vous voulez savoir combien seront vos mensualités si vous prenez une hypothèque de 25 ans à un taux annuel de 6,5%. Il existe déjà une formule pour vous aider à trouver le montant.

*Entrez le texte, le chiffre et les formules suivantes.
*Placez le pointeur dans la cellule B4.

Ces formules méritent un peu d'explications. Le taux doit être celui pour chacune des périodes de paiement et non le taux annuel. Pour trouver le nombre de paiements, il faut multiplier le nombre d'années par le nombre de paiements faits durant une année.

*Du menu Insertion, sélectionnez l'option Fonctions.
OU
*Appuyez sur le bouton Bouton insérer une fonction.

Fenêtre liste des fonctions La colonne de gauche regroupe les fonctions en catégories. La colonne de droite affiche le nom des fonctions. En dessous de ces deux colonnes, il y a une brève description de la fonction. Si cela ne suffit pas, il y a au bas de la fenêtre le bouton d'aide.
Le compagnon d'Office 97 va apparaître. Vous pouvez lui demander plus d'information sur la fonction que vous voulez choisir.

*Pour le moment, répondez "Non" à la question du compagnon.

*De la catégorie Finances, sélectionnez la fonction VPM.
*Appuyez sur le bouton OK.

Fenêtre pour la fonction VPM

La fenêtre de la fonction VPM va ensuite apparaître. Elle affiche des cases qui ont besoin d'informations pour que la formule fonctionne correctement. Les informations dont les titres sont en gras (Taux, Npm et Va) sont obligatoires. Celles dont le titre est de taille normale (Vc et Type) ne le sont pas.

Il faut donc entrer les montants dans les cases ou indiquer à la fonction dans quelle cellule elle retrouvera les montants voulus. Pour l'exercice, ce sera les cases B2, B3 et B1 respectivement.
Vous pouvez écrire les adresses des cellules dans les cases ou utiliser les boutonsBouton réduire la fenêtre etBouton agrandir fenêtre pour sélectionner la cellule nécessaire.
*Pour les besoins de l'exercice, appuyez sur le bouton Bouton réduire la fenêtre au bout de la case des taux.

La fenêtre de la fonction disparaît. Il ne reste que la case des taux. Il faut maintenant choisir la cellule où se trouve de taux d'emprunt pour la période.
*Cliquez sur la cellule B2.


*Pour terminer l'opération et revenir à la fenêtre de la fonction, appuyez sur le bouton Bouton agrandir fenêtre.

*Utilisez la même technique pour sélectionner la cellule pour le nombre de paiements et le montant de l'hypothèque.
*Appuyez sur le bouton OK.

Le résultat de la fonction devrait être -337,60 $. Pour éviter le montant négatif, vous pouvez mettre le signe - (moins) devant la fonction (-VPM(...)) ou devant le montant d'hypothèque (-B1).

Excel vous offre plusieurs autres fonctions dans diverses catégories. Expérimenter avec ceux-ci avant d'en avoir vraiment besoin pour un travail ou au travail.

Parmi les fonctions, il y en a aussi pour vous aider à concevoir des modèles plus proches de la réalité. La fonction SI vous permet d'adapter le modèle selon des situations. Par exemple, y a-t-il une prime à payer? Y a-t-il des heures supplémentaires à payer?

=Si()



La fonction =Si est très pratique dans un modèle parce qu'elle vous offre des possibilités dans un modèle. Par exemple:

+À partir d'un certain nombre d'heures, les employés ont droit à des heures supplémentaires.
+À partir d'un certain salaire, le taux d'imposition fiscale augmente.
+Lorsque l'entrepôt est plein, il y a des frais de surcharge pour l'entreposage.
+Lorsqu'un client achète un certain nombre d'un produit, il a droit à un rabais.

Le nombre de possibilités est infini! Les autres fonctions, à l'exception de =RechercheV et =RechercheH, n'offrent pas ce que cette fonction peut offrir; un choix. Elle donne un certain résultat si la condition est réalisée. Sinon, un autre résultat si la condition n'est pas accomplie.

La fonction =Si a absolument besoin de trois paramètres pour fonctionner. Il faut premièrement connaître la condition: qui a-t-il à comparer? La seconde partie est ce que la fonction doit faire lorsque la condition est vraie. La troisième partie est ce que la fonction doit faire lorsque la condition est fausse. On peut résumé comme ceci: =Si(condition;vrai;faux). Les ";" servent à séparer les différentes parties de la fonction.

Ex.: =si(b1>=10;b3*0,1;0) Si le contenu de la cellule B1 est supérieur ou égale à 10, affiche le résultat de B3 multiplié par 0,1. Sinon affiche zéro.

Pour mieux vous faire comprendre le fonctionnement de la fonction =Si et de son potentiel, la partie qui suit vous donne quelques exercices. On se place dans le contexte d'un marchand qui veut offrir un rabais à ses clients s'ils achètent une certaine quantité.

*Avant de commencer, ouvrez une nouvelle feuille de calcul ou un classeur.
*Remplissez les cellules suivantes avec le texte ou les formules suivantes.

Pour le premier exemple, le marchand va offrir un rabais encore indéterminé si le client achète 10 items identiques ou plus. Cet exercice est juste pour afficher si oui ou non le client a droit à un rabais.

*Dans la cellule B6, écrivez la formule suivante: =si(b1> =10;"Rabais accordé";"Désolé, aucun rabais") .

Selon la quantité qui est entrée dans la cellule b1, la cellule b6 va afficher soit "Rabais accordé" ou "Désolé, aucun rabais" (sans les guillemets). Cette fonction a les trois parties. En premier, le b1>=10 est la condition. Il vérifie si le contenu de la cellule b1 est supérieur ou égale à 10. Si oui, la fonction affiche la seconde partie de la fonction (Rabais accordé). Sinon, elle affiche la troisième partie (Désolé, aucun rabais). Le résultat de cette fonction a affiché du texte. La prochaine fonction aura pour résultat une formule ou un chiffre.

Le marchand s'est décidé. Il offre 10% de rabais à ceux qui achètent 10 items identiques ou plus. La prochaine formule va calculer ce rabais.

*Dans la cellule B7, entrez la formule suivante: =si(b1>=10;b3*0,1;0) .

Pour cette formule, la condition est la même que la formule précédente. Pourtant, le résultat est différent. Le rabais va changer selon la quantité de la cellule b1. Si la quantité est égale ou plus grande que 10, il y aura un rabais de 10% sur le total de la cellule b3. Sinon, il n'y a pas de rabais. Donc, la valeur est zéro (0).

Le troisième exercice consiste à voir les fonctions =si imbriqués. Il est possible d'avoir des fonctions si() dans des =si(). En fait, il est possible d'avoir des fonctions dans des fonctions. Par exemple, =abs(somme(b1:b200)) vous donne la valeur absolue de la somme des cellules b1 à b200. Il est possible d'imbriquer jusqu'à six (6) si l'un dans l'autre. Le prochain exercice vous en donne l'exemple.

Le marchand s'aperçoit que son rabais ne fait pas l'affaire de tous. Il ajuste donc son tir. Il offre un rabais de 5% à ceux qui achètent 5 items identiques ou plus. En plus, il donne toujours un rabais de 10% si un client achète 10 items identiques ou plus.

*Dans la cellule B8, entrez la formule suivante: =si(b1>=10;b3*0,1;si(b1>=5;b3*0,05;0)) .

La fonction vérifie premièrement si la quantité inscrite dans la cellule est supérieure ou égale à 10. Si oui, la fonction va afficher le rabais de 10% sur la valeur inscrite dans la cellule b3. Sinon, il y a le second si qui vérifie si la quantité est supérieure ou égale à 5. Si oui, elle va afficher un rabais de 5% sur la valeur de la cellule b3. Sinon, il n'y a pas de rabais. Donc, la valeur affichée sera de zéro (0) .

Il y a une autre formulation qui aurait aussi donné le même résultat. =si(b1>=5;si(b1>=10;b3*0,1;b3*0,05);0) . Au lieu de commencer par la plus grande possibilité (>=10) et décent, cette formule commence par la plus petite possibilité (>=5) et monte! Il y a certainement une ou deux autres formulations qui sont possibles.

Il vous est possible "d'imbriquer" jusqu'à 6 niveaux de si. Mais rendu à ce niveau, cela devient très difficile à gérer. Les fonctions =recherchev et =rechercheh vont vous rendre la vie plus facile lorsque vous avez plusieurs possibilités.

=ET() et =OU()

La fonction =Si() peut être amélioré lorsqu'elle est utilisée avec d'autres fonctions telles que =ET() et =OU(). La partie qui suit démontre le fonctionnement de ces deux fonctions suivi de comment elles peuvent être utilisé avec =Si().

=ET(condition1;condition2;condition3 ...) Il faut au moins deux conditions. Mais vous pouvez en ajouter d'autres. Toutes les conditions doivent être remplies pour que la fonction affiche VRAI. Sinon, elle affichera FAUX.

=OU(condition1;condition2; condition3 ...) Il faut au moins deux conditions. Vous pouvez en ajouter d'autres. L'une des conditions doit être remplie pour que la fonction affiche VRAI. Si aucune des conditions n?est remplie, elle affichera FAUX.

Il est temps de les voir en pratique.

A1: 0 A2: 0 B1: =ET(A1=1;A2=1) B2: =OU(A1=1;A2=1)

*Entrez les chiffres et les formules dans les cellules appropriées.

Avec ces chiffres, vous devriez voir le texte "FAUX" dans les cellules B1 et B2. Les chiffres ne répondent pas aux conditions des formules. Pour la fonction =Et(), ni A1 et A2 est égale à 1, les conditions nécessaires pour que la fonction soit vrai. C'est la même situation pour la fonction =OU().

*Entrez le chiffre 1 dans la cellule A1.

Cela devrait apporter un changement pour la fonction =OU() puisque l'une des deux conditions est réalisée. La cellule B1 affiche encore faux puisque les conditions ne sont pas encore remplies.

*Entrez le chiffre 1 dans la cellule A2.

Puisque les deux conditions demandées sont remplies, la fonction =ET() affiche maintenant VRAI.

*Entrez le chiffre 2 dans la cellule A1.

Le résultat était prévisible. La cellule B1 affiche FAUX tandis que la cellule B2 affiche encore vrai. Si vous voulez, vous pouvez ajouter d'autres conditions à ces fonctions. Voici un petit exemple: =OU(A1=1;A2=1;A3=1). Cela peut aller loin, très loin.

Il est possible d'ajouter ces fonctions, ou tout autre, dans la fonction =Si(). Pour ces deux dernières fonctions, il est préférable de les placer dans la partie des conditions.

=Si(et(a1=1;a2=1);1000;0)
=Si(ou(a1=1;a2=1);1000;0)

Ceci vous donne plus de potentiel pour la fonction =Si() puisque vous pouvez couvrir plusieurs conditions en même temps.

= RechercheV(), =RechercheH()



Les fonctions =recherchev et =rechercheh sont des formes de la fonction =si un peu plus développé. Il est possible "d'imbriquer" plusieurs si pour répondre à plusieurs conditions. Mais, la limitation de la fonction =si est que vous pouvez imbriquer jusqu'à 6 niveaux de si seulement. Que faire si vous voulez répondre à une question qui aurait besoin de plus de 6 niveaux? De plus, rendu à ce point, il devient difficile de gérer tous ces =si imbriqués.

Il est cependant plus facile de le faire avec l'une des fonctions = recherche. Surtout lorsque vous avez une grille ou un tableau de comparaison. Par exemple, une grille pour déterminer la note des étudiants ou une grille pour déterminer le taux d'imposition des employés.

Reprenons le dernier exercice de la fonction =si. Un marchant donne un rabais de 5% sur un item si un client en achète 5 ou plus. Ce rabais monte à 10% si le client en achète 10 ou plus.

Avec la fonction =si cela donnait la formule suivante: =si(b1>=10;b3*0,1;si(b1>=5;b3*0,05;0)). Cette formule est simple puisqu'il a seulement trois possibilités (10%, 5% et 0%). La formulation devient plus difficile à concevoir lorsqu'on ajoute de plus en plus de possibilités. La fonction =recherchev ou =rechercheh peut aider dans cette situation.

La fonction à besoin de trois paramètres. Le premier est l'adresse de la cellule qui sera comparée. Elle sera comparée au contenu du deuxième paramètre qui contiendra l'adresse du bloc de cellules d'un tableau de comparaison. Le troisième paramètre est pour indiquer qu'il faut afficher le contenu de quelle colonne (pour =RechercheV) ou quelle ligne (pour =RechercheH) du tableau de comparaison.

=recherchev(cellule à comparer;tableau de comparaison;index de colonne)

Avant d'essayer la fonction, il faut préparer le tableau de comparaison.

*Entrez les chiffres suivants dans les cellules suivantes; soit dans les cellules A13 à B15.

La première colonne du tableau de comparaison sert de grille de comparaison. Elle doit toujours être en ordre croissant. Vous écrivez toujours la valeur minimale,ou le plancher, pour atteindre ce niveau. Le "plafond" est le "plancher" de la prochaine ligne du tableau. Donc, pour la première ligne du tableau, le seuil minimal est zéro tandis que le maximum est 5 exclusivement ou [0, 5[ pour ceux qui se souviennent de leurs opérations mathématiques. C'est aussi pour cette raison que les valeurs doivent toujours être en ordre croissant.

Donc, pour le tableau entre A13 à B15, le chiffre 0 de la cellule A13 est le plancher. Son plafond est le contenu de la cellule A14; soit 5. Donc tout ce qui est entre 0 inclusivement jusqu'à 5 exclusivement ( [0, 5[ ) sera pour la première ligne du tableau. C'est infiniment proche de 5 mais ce n'est pas 5. Tout ce qui est entre 5 et 10 ( [5, 10[ ) sera pour la seconde ligne. Pour les valeurs égales ou supérieures à 10, ce sera la troisième ligne du tableau. Puisqu'il n'y a pas d'autres lignes au-dessus du 10 de la cellule A15, son "plafond" est l'infini.

La seconde, la troisième et les autres colonnes contiennent les résultats que vous voulez afficher. Pour ce tableau, la seconde colonne contient les taux de rabais selon la quantité achetée.

*Dans la cellule B9, entrez la formule suivante: =rechercherv(b1;a13:b15;2) .

Selon la quantité qui est entrée dans la cellule b1, la fonction =recherchev va comparer ce montant à son tableau de comparaison. Une fois qu'elle saura sur quelle ligne s'arrêter, elle pourra afficher le contenu de la colonne choisie. Par exemple, si la valeur est 6,5, la fonction =recherchev va s'arrêter à la seconde ligne du tableau (entre 5 et 10). Elle va ensuite afficher le contenu de la deuxième colonne de cette ligne; soit 5%.

Deuxième exercice: notes scolaires

Pour vous aider à comprendre, voici un autre exercice avec une grille pour des notes scolaires. Cet exercice consiste à afficher la bonne lettre pour la note dans la cellule B2 selon le chiffre situé dans la cellule B1.

*Entrez le texte et les chiffres suivants dans les cellules appropriées.

La cellule B1 va contenir le chiffre de la note. La cellule B2 va contenir la fonction =recherchev qui va vérifier le chiffre de la cellule B1 et affichera une lettre qui est l'équivalent de la note. Les cellules a4 à b8 contiennent le tableau de comparaison. Le tableau indique que la lettre sera "e" si vous avez une note en dessous de 50. Entre 50 et 60, la note sera de "d". Entre 60 et 75, la note sera de "c". Entre 75 et 85, la note sera de "b". Et, pour une note de 85 ou plus, la note sera "a". Pour que la fonction =recherchev fonctionne correctement, elle a besoin de trois informations: l'adresse de la cellule à comparer (B1), l'emplacement du tableau de comparaison (A4:b8) et de ce tableau de quelle colonne afficher le résultat (la deuxième colonne ou 2)

*Dans la cellule B2, écrivez la formule suivante: =recherchev(b1;a4:b8;2) .

La partie sur la fonction =recherchev va se terminer avec quelque chose de difficile. Il consiste à utiliser la fonction =recherchev avec deux variables. La première variable est identique à ce que vous avez vu précédemment. La seconde variable consiste à changer dans le tableau de comparaison colonne que la fonction va chercher l'information à afficher.

Recherchev avec deux variables: déplacement vertical et horizontal

À date, vous avez toujours écrit le chiffre 2 pour le troisième paramètre de la fonction =recherchev. La fonction va donc toujours chercher l'information à afficher dans la deuxième colonne du tableau de comparaison. Le prochain exercice consiste à changer dans quelle colonne la fonction =recherchev va chercher l'information à afficher selon le type de client. Pour cet exercice, il y a trois catégories de clients: type 1, 2 et 3. La fonction devra chercher l'information à afficher dans la deuxième, la troisième ou la quatrième colonne du tableau; soit le type de client + 1 puisque la première colonne du tableau est utilisée pour la grille de comparaison pour déterminer la quantité du rabais.

*Écrivez les chiffres suivants dans les cellules appropriées.

et

*Dans la cellule b10, écrivez la formule suivante: =recherchev(b1;a18:d20;d1 + 1) .

Essayez les combinaisons suivantes de chiffres dans les cellules B1 et D1.

B1 D1 Résultat
4 1 0%
7 1 2,5%
7 2 5%
7 3 7,5%
10 3 12,5%
-5 1 #N/A
10 4 #REF!

Toutes les valeurs fonctionnent sauf pour les deux derniers cas. Dans le cas de la quantité négative, ce montant est plus petit que le seuil minimal de la première ligne du tableau de comparaison (0). Donc, cette valeur ne s'applique pas au tableau de comparaison.

Pour le dernier cas, la fonction essaie de chercher l'information à afficher à l'extérieur du tableau de comparaison. Le tableau est composé de quatre colonnes. Mais, la fonction =recherchev cherche l'information dans la cinquième colonne; là où il n'y a pas d'informations.

La quatrième paramètre optionel de Recherchev()

Pour rendre la fonction =recherchev ou =rechercheh encore plus puissante, il est aussi possible de comparer du texte. La première colonne du tableau de comparaison peut contenir des mots au lieu de chiffres. Comme pour les chiffres, les noms doivent être en ordre croissant. Contrairement aux chiffres, le texte doit être exact. Par exemple, le texte ne peut pas être entre Anjou et Avignon. Sinon, attendez-vous à des résultats bizarres comme vous verrez ci-dessous.

Données pour l'exercice

*Entrez le texte, les chiffres et les formules suivantes dans les cellules appropriées.
*Dans la cellule B1, entrez Avignon.

Le résultat va afficher 12% dans la cellule B2. Mais il faut s'attendre à des résultats bizarres dans un cas.

*Dans la cellule B1, entrez Tokyo.

Le résultat contenu dans est de 3%! Pourquoi? Parce qu'il est au-dessus de Bruxelles. Donc, il donne le contenu de la dernière ligne du tableau de comparaison.

*Dans la cellule B1, entrez At .

Le résultat de la cellule B2 sera de 17% parce qu'il est entre Anjou et Avignon. Donc, bien que très pratique pour comparer des chiffres d'une étendue, elle l'est beaucoup mois pour du texte.

C'est exactement pour cette situation que cette fonction offre un quatrième paramètre optionnel. Il vous permet de décider comment la fonction doit opérer. Doit-elle chercher entre telle et telle valeur ou chercher une valeur exacte? Ce quatrième paramètre avec l'option faux ou 0 force la fonction à chercher la valeur exacte. Si le quatrième paramètre est égale à vrai, à 1 ou n'est pas présent, la fonction recherchev va chercher entre tel ou tel valeur. Donc, si la fonction aurait été écrite de cette façon =RECHERCHEV(B1;A4:B7;2;FAUX), il faudrait que le texte qui serait dans la cellule B1 soit écrit exactement de la même façon que l'une des valeurs du tableau de comparaison.

*Dans la cellule B2, entrez la fonction suivante: =RECHERCHEV(B1;A4:B7;2;FAUX) .
*Dans la cellule B1, entrez At .

Le résultat sera #N/A pour indiquer qu'elle est non applicable dans ce cas. Ceci est vrai puisque At n'est pas dans le tableau de comparaison.

Références

Vous pouvez regarder ces liens pour avoir plus d'informations sur les fonctions d'Excel.

Belle introduction à une fonction: http://users.skynet.be/micdub/xls06.htm

Plus avancé pour la création de ses propres fonctions avec VBA: http://physinfo.ulb.ac.be/!UVA!/Informatique/!UVA!bureautique/Excel_5/Excel_5_24.html



 

Vous avez apprécié cette page?

Ajoutez-la dans vos favoris en utilisant l'un des métaoutils ci-dessous. Cliquez sur l'un des boutons. Vous
serez surpris par toutes les références disponibles.

Cliquez sur le bouton de votre choix

Abonnez-vous à l'infolettre

Abonnez-vous à l'infolettre du site pour recevoir le manuel " 150 fonctions Excel expliquées ". Vous recevrez aussi les prochaines infolettres sur les nouveautés du site et des formations détaillées que vous ne trouverez nulle part ailleurs.

Cliquez ici pour vous abonner à l'infolettre





Ce site est hébergé par 1&1.com